• Camille Pascal, ex-plume de Nicolas Sarkozy, va travailler pour Jean Castex à Matignon

    Camille Pascal, qui figure parmi la présélection du prix Goncourt pour son roman « La Chambre des dupes », va contribuer à l’écriture des discours du premier ministre. Cet ancien proche de Patrick Buisson entretient des contacts réguliers avec Nicolas Sarkozy.

    Le virage droitier est très net, le gouvernement est de devenu un abri pour les anciens serviteurs du quinquennat Sarkozy, le «en même temps a totalement disparu » la France est devenu un pays de droite ou les postes de responsabiltés sont exercés par des têtes de gondoles qui ont été ministres de Sarkozy.

    Des choix douteux qui finiront par passer pour de la provocation au peuple de gauche. La plume de Sarkozy va devenir celle du premier ministre. Quel saut ! 


    6 commentaires
  • Une consécration pour un cuisinier, une insulte pour un individu lambda.


    6 commentaires
  • Lors d’une visite éclair en Californie ravagée par les feux, Trump nie la réalité du changement climatique. Le président américain a passé deux heures dans l’Etat, où il a défendu une meilleure « gestion forestière » et assuré que le climat allait « se rafraîchir ».

    Cette visite en Californie pour assurer les résidents de de cet état de son soutien et en profiter pour influencer le vote des citoyens afin de pouvoir effectuer un second mandat en prononçant quelques mots.

     il avait alors conseillé aux Californiens de s’inspirer des Finlandais, qui savent y faire en matière de gestion des forêts. ( Le Monde )

    Avec des conseils de cette nature il parait évident que le choix des électeurs sera vite fait.  Un président hors sol, loin des réalités surtout que le climat finira par se refraichir affirma t’il, mais pourquoi donc, puisque d’après lui, le réchauffement climatique n’existe pas. 


    8 commentaires
  • La Sarre dîne comme partout et ailleurs.


    6 commentaires
  • Le président s’exprimait devant un rassemblement de responsables d’entreprises françaises de technologie à l’Elysée, alors qu’une partie de la gauche souhaite un moratoire contre la 5G.

    La France est le pays des Lumières, c’est le pays de l’innovation. On va tordre le cou à toutes les fausses idées. » Le choix de la 5G, « c’est le tournant de l’innovation », a insisté le chef de l’Etat devant une centaine d’entrepreneurs de la « French Tech » réunis dans la salle des fêtes deci l’Elysée.

    Oui, dommage quelqu’un a du éteindre les lumiéres, innovations bien sur, ou et comment ? Le président n’a pas donné de précisions, ces collaborateurs ne lui en ont pas donné non plus. Se lancer dans un truc fumeux pour offrir des débits beaucoup plus rapides pour quelles applications ? Pour quels besoins ? Pour quel marché ?

    Nous restons sur nos interrogations sans réponses, faut le faire parait il parce que d’autres le feront ceci est un argument très léger qui n’augure pas d’une réflexion très poussée. La seule sortie intéressante du président reste la suivante. 

    J’entends beaucoup de voix qui s’élèvent pour nous expliquer qu’il faudrait relever la complexité des problèmes contemporains en revenant à la lampe à huile ! Je ne crois pas que le modèle Amish permette de régler les défis de l’écologie contemporaine. 

    Une pensée digne d’un président déjà connu pour ses extravantagances sur Twitter.

    N’oublions pas que nous avons des travaux à réaliser dans ce domaine, la fibre optique est nécessaire et on devrait l’étendre à tous et mettre de coté la 5G qui ne servira qu’aux mobiles et qui encombrera l’espace des fréquences radio sans de réelles nécessités, c’est quand même mieux que la lampe à huile, non ?  


    8 commentaires