• Xavier Bertrand se dit «plus déterminé que jamais» face à l'enjeu de l'élection présidentielle de 2022, dans une interview accordée au Parisien, ce samedi. «Je sais une chose : je suis plus déterminé que jamais», a répondu l'ancien ministre sarkozyste à une question sur ses intentions pour 2022.

    «Je suis convaincu qu'Emmanuel Macron n'est pas celui qui réussira à réconcilier les Français, ni celui qui protégera le pays, poursuit-il. Avec lui, il y a un vrai risque de victoire des extrêmes. Je suis le représentant d'une droite sociale, populaire, capable de rassembler, et qui refusera toujours le moindre compromis avec l'extrême droite. » ( Le Monde )

    La campagne commence vraiment de bonne heure, très tôt, trop tôt peut être. La suite nous le dira, Bertrand prend sa place dans le futur combat, en même temps que le président dont les allocutions et les décisions ne sont que des arguments électoraux. 

    Certaines idées ont la vie dure, d’autres s’évanouissent facilement comme le « en même temps » qui fut un argument politique sans n’avoir jamais été une réalité. Vouloir une chose et accepter son contraire est impossible et un mensonge. 

    Ainsi va la vie politique en macronie, à courte vue et à faibles décisions gérant autant que possible le chèvre et le chou pour ne pas n’offusquer ses soutiens par des décisions contraires aux marchés et essayant par tous les moyens de rassurer le bon peuple, lequel pour l’instant en vu de toutes les couleurs. Le jaune comme les gilets, le vert pour se définir écolo et du rouge pour la réforme des retraites. 


    6 commentaires
  • S’il vint, pourquoi n’est il  pas encore ici , Sylvain.


    4 commentaires
  • « Si des Etats membres de l’ONU ne remplissent pas leurs obligations pour appliquer ces sanctions, les Etats-Unis sont prêts à utiliser leurs propres outils pour punir ces défaillances », a prévenu Mike Pompeo. Il a promis que des « mesures » américaines seraient annoncées « dans les prochains jours » contre « ceux qui violent les sanctions de l’ONU ».

    Il vient de réveiller pour montrer que les pays qui n’appliquent pas les sanctions de l’ONU contre l’Iran seront eux même sanctionnés par les USA par voie douanière ou financière comme d’habitude. Le but de ce réveil est destiné à son électorat dans le but de montrer à ceux qui hésitent à le soutenir qu’il reste le candidat le plus actif voire le plus belliqueux.

    Toute décision ou mesure prise dans l’intention de rétablir » les sanctions « n’aura aucun effet juridique », avaient répondu par avance la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne dans une lettre commune adressée vendredi à la présidence du Conseil de sécurité et dont l’Agence France-presse (AFP) a obtenu une copie. ( Le Monde )

    L’effet de cette dernière décision ne semble pas épouvanter l’Europe, pourtant cette menace lui était destinée.


    6 commentaires
  • Un belle plante, l’anis mâle 


    2 commentaires
  • TF1 confirme l’arrivée de Didier Casas au poste de secrétaire général. 

    Didier Casas est un proche d’Emmanuel Macron et ne s’en cache pas. Durant la campagne présidentielle, il avait pris un congé sans solde de quatre mois pour s’engager dans l’équipe du candidat et contribuer à l’élaboration de son programme. Il était chargé des questions régaliennes : défense, sécurité, immigration, laïcité, institutions et libertés publiques.

    Le secrétariat général de TF1 est un poste très important dont le titulaire assure le lien avec le CSA, l’Elysée, Bercy, les parlementaires, Bruxelles… Il est chargé, entre autres choses, du lobbying. 

    Des moyens audiovisuels à disposition et commandé par un proche du candidat déjà président devrait améliorer la couvertue médiatique de l’événement et offrir certains avantages au parti présidentiel.

    Ainsi va désormais notre démocratie dont je rappelle les devises, liberté, égalité et fraternité. Pour l’égalité de traitements, j’ai des doutes.


    6 commentaires