• La réflexion est vraiment le gare rage des soucis. 


    4 commentaires
  • L’accord UE-Mercosur risque d’accélérer la déforestation, selon les experts.

    La commission formée par l’ancien premier ministre Edouard Philippe a rendu des conclusions sévères quant à l’accord signé en 2019 entre l’Union européenne et le Brésil, l’Argentine, le Paraguay et l’Uruguay.

    La commission fonde ses calculs sur la déforestation provoquée principalement par la création de pâturages pour augmenter la production de bœuf dans les quatre pays du Mercosur : le Brésil, l’Argentine, le Paraguay et l’Uruguay. ( Le Monde )

    L’élevage de bœuf y est en effet, bien souvent, la première étape de la déforestation avant de laisser place aux cultures agricoles, de plus le commerce avec l’Amérique du Sud notamment l’Argentine est basé par le commerce de la viande, au Bresil la déforestation se poursuit au dépend de la forêt amazienne pour cultiver des céréales dans le but de produire de l’éthanol.  

    L’accord UE-Mercosur serait un désastre pour le réchauffement climatique et la boidiversité mondiale. Il serait temps de se poser la question. La France ne signera pas cet accord pour coucurrence déloyale, non respect de la bio diversité, de plus la déforestation favorise le réchauffement climatique. 


    8 commentaires
  • Musclé, sportif au corps d’athlète , un corps beau. 


    7 commentaires
  • L’instance indépendante appelle le gouvernement à conditionner les aides publiques destinées aux secteurs sinistrés à « des plans précis » en faveur du climat.

    Sortir du carbone, c’est-à-dire des énergies fossiles, pour faire face au choc sanitaire, mais également au choc climatique. Voilà le principal appel du Haut Conseil pour le climat (HCC), dans son rapport spécial « Climat, santé : mieux prévenir, mieux guérir », publié mardi 21 avril et envoyé au gouvernement afin de l’aiguiller dans la sortie de crise du Covid-19. ( Le Monde )

    Un message plein de bon sens qui ne reste pas d’être entendu ou compris par la présidence et ses soutiens politiques qui ne rêvent que de croissance sans retenues quelconques pour le climat ni la bio diversité. Ainsi vont les débats en macronie, une commission de 150 participants déclarait la nécessité de réduire le traffic aérien, le gouvernement va le soutenir en supprimant le projet de taxe carbone appliquée aux compagnies aériennes. 

    Ainsi vont les projets  du futur quand les intérêts des entreprises risquent d’être compromis. 


    10 commentaires
  • Être surveillé ou profiter de largesse. 


    5 commentaires