• De Jupiter à Louis le quatorzième

    Sous les ors de monarchie versaillaise redorée par la république , sa Majesté déjà aux prises des gilets jaunes en mal d'égalité fiscale et aux fins de mois très difficiles  , aux prises avec les maires adoucis par l'invitation présidentielle au grand débat qui ne semble qu'intéresser qu'eux même , voici que notre Majesté va royalement recevoir 140 grands patrons de toutes nationalités en mettant le petits plats dans les grands pour essayer de les convaincre à venir investir en France et s'y installer depuis que l'ISF a disparu. Le château de Versailles est le seul lieu où la richesse républicaine pourrait  s'afficher depuis que la révolution a donné naissance à un pouvoir sans opposition si ce n'est celle de la rue , rappelez vous les ronds points et les manifestations des samedis qui ne semblent pas vouloir s'éteindre . 

    Tout va bien , nous sommes lundi , pas de manifestation intempestive prévue aujourd'hui, que la fête commence. 

     

  • La rosée du matin n'arrête pas le pèlerin , le rosé peut être ! 


    votre commentaire
  • Le rapport sénatorial pointe des « dysfonctionnements majeurs » à la tête de l’Etat et souligne la mauvaise volonté de la présidence dans la transmission d’informations, ainsi que « les imprécisions, les divergences et les oublis dans les témoignages de proches collaborateurs du chef de l’Etat », qui ont pourtant été entendus sous serment. A ce titre, ils estiment qu’Alexandre Benalla, l’ex-chargé de mission de l’Elysée ayant molesté deux manifestants place de la Contrescarpe le 1er mai 2018, doit être poursuivi pour faux témoignage.

    Le Sénat a remis son rapport montrant la marche à la voile du palais en matière de sécurité , sans oublier les oublis de retraits des passeports diplomatiques justement utilisés par le délinquant alors qu'il avait été licencié . Il y a de quoi s'étonner en voyant avec quelle célérité les responsables des violences au cours des manifestations des gilets jaunes ont été jugés et la situation du délinquant justement mis à l'ombre cette semaine alors que son cas était connu depuis mai 2018.  

    Finalement ce rapport montre les défauts d'organisation du palais et les incompétences de ses responsables . Il serait grand temps d'y remettre bon ordre et d'utiliser les compétences des services de l'état afin que les défauts d'organisation du palais soient corrigés.

    Signe de ces temps nouveaux , sûrement une erreur de jeunesse . 

     


    votre commentaire
  • Dix-huit mois d’enquête, 23 sessions, 170 témoignages écrits de 73 témoins, 4 350 questions posées : la commission parlementaire britannique chargée d’enquêter sur le scandale Cambridge Analytica et les tentatives d’influence étrangères et de désinformation lors de la campagne du Brexit a rendu, lundi 18 février, son rapport final. Et de manière toute britannique, le document, long de plus de cent pages, est, sous un vocabulaire circonstancié, particulièrement sévère pour Facebook. « Les entreprises comme Facebook ne devraient pas être autorisées à se comporter comme des “gangsters du numérique” », écrit ainsi dans ses conclusions le comité, présidé par Damian Collins (conservateurs).

    D’un côté, Facebook donne l’impression de vouloir mettre en place plus de transparence sur la manière dont il gère les informations ; de l’autre, l’entreprise pratique une dissimulation considérable pour éviter l’analyse indépendante de ses publicités, source principale de ses revenus. »

    Le triste résultat est le vote pour le Brexit mené grâce à de fausses informations largement relayées par ce réseau social dont il faudrait se prémunir et en interdire l'accès au cours de campagnes électorales . Des entreprises de ce genre finiront par tuer toute honnêteté démocratique pour faire de l'argent en manipulant les opinions publiques. 

    Interdire les accès à ces réseaux sociaux est impossible , seules des campagnes de publicité invitant les internautes à éviter  les connexions sur ces réseaux quitte à se désabonner donnerait plus de chance à la démocratie .


    6 commentaires
  • A l'arme est ma réponse aux alarmes.


    4 commentaires
  • L’Union européenne (UE) va pour la première fois limiter les émissions de CO2 des camions, avec pour objectif de les réduire de 30 % d’ici à 2030 selon un accord trouvé, mardi 19 février, entre les négociateurs du Parlement européen et du Conseil.

    L’Association européenne des constructeurs automobiles (ACEA) a immédiatement fait part de ses « inquiétudes » face à des objectifs « très ambitieux » qui, selon elle, ignorent le manque d’infrastructures nécessaires pour assurer le développement de technologies alternatives au moteur à combustion.

    Bonne idée , enfin ces poids lourds devraient consommer moins et rendre l'air plus respirable et moins  participer au réchauffement climatique en Europe . Pourquoi pas ! 

    Mais en réfléchissant un peu on peut se rendre compte que nous avons déjà les solutions que pas un seul homme politique français ne veut développer , il suffit de faire transporter les marchandises par rail et non par la route . il est vrai qu'au moment où l'on veut démantibuler la SNCF il serait nuisible de lancer cette idée rétrograde qui pourrait à la fois supplanter le trafic routier et par extension en France le trafic aérien , là encore avec le TGV il est possible d'offrir de bonnes conditions de transports à faibles bilans écologiques.  

    Mais , c'est vrai , ces solutions font parties du vieux monde et comme le nouveau monde est à la mode jetons à la poubelle ces vieilles idées pour n'envisager que des trucs qui ne marcheront jamais , comme des poids lourds électriques nouvelles sources d'illusions . 


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique