• Colère

    Le secrétaire d'Etat et porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a été évacué de ses bureaux, ce samedi 5 janvier dans l'après-midi, après l'intrusion violente d'individus en marge de la manifestation parisienne des "gilets jaunes", rapporte "le Parisien".

     Pour la première fois un ministère  a été menacé par une petite troupe de manifestants , le ministre a eut sans doute très peur pour sa personne et  il s'est enfui au lieu de faire front et montrer du courage devant l'adversité , essayer de discuter et calmer les esprits de ces manifestants en écartant les conseils des personnes de la sécurité comme aurait sans doute fait un homme politique mature , adroit en paroles mais faible en action , le ministre n'a su faire que des déclarations de loin.

    Ce n'est jamais très agréable de voir des gens défoncer à coups d'engin de chantier l'endroit où vous travaillez", déclare-t-il. "Ce n'est pas moi qui ai été attaqué, c'est la République."

    Je trouve tout de même extravagant de considérer qu' à travers sa personne on puisse attaquer le République , Monsieur le Ministre , un peu d'humilité ,  s'il vous plaît.  De plus ne vous plaignez pas , cette manifestation répond aux outrages verbaux pour arguments que vous avez servilement rapportés de l'ensemble du gouvernement.

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 10 Janvier à 07:40

    La république 
    ... mais où est-elle depuis quelques mois ?
    les truands qui la gèrent la bafouent en permanence
    bonne journée
    Bernard 

    2
    Jeudi 10 Janvier à 08:10

    de nombreux politiciens et journalistes reçoivent des menaces de mort violentes et vulgaires.. une député a vu son jardin muré par  des agloos en une nuit... sic le petit Q..

    un déchaînement de haines et de vulgarités.. hors raison, ça fiche la trouille le hors raison;

    Bonne journée Jean.

      • Jeudi 10 Janvier à 09:06

        A avoir trop attendu pour réagir cela a  déclenché ces épisodes de haine .. 

    3
    Jeudi 10 Janvier à 09:12
    loulou le filou

    En ce moment ils se prennent tous pour la république ces bandits !

    4
    Jeudi 10 Janvier à 12:46

    S'il a été exfiltré, c'est parce qu'on pouvait penser qu'on s'en prendrait à lui. Une réaction tout à ait normale de la part de la sécurité dont c'est le métier de protéger les individus. Ceci dit, en tant que porte-parole, il a eu des propos malheureux. mais ce n'est pas une raison pour s'en prendre à une porte ou à du mobilier. Ce type de violence imbécile ne peut que desservir les gilets jaunes qui contestent, protestent, défilent, campent sur les ronds-points et qui sont sincères. Ceux qui ont agi, non pas contre la république, mais contre un portail et saccagé l'intérieur ne sont que des voyous qui profitent de ce qu'il se passe pour se livrer à des destructions. Ils ne font cela, non pour servir une cause, mais que pour se faire plaisir.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :