• Une équation sans inconnue

    Car la réalité c’est que la France n’a jamais créé autant de richesses. Même faible, la croissance est là : le PIB a plus que doublé depuis 1974, soit plus de 100 % de croissance. Dans la même période, la pauvreté n’a reculé que très marginalement. La réalité c’est que le travail ne paie pas. Et le chômage est devenu massif et structurel. Autant parce que la machine n’a plus besoin du plein-emploi pour tourner que parce que la redistribution a changé de sens : entre 1980 et 2007 la progression annuelle du salaire moyen est inférieure à 1 % (0,82 %) mais pour les 0,01 % les mieux payés, c’est + 340 %.

    Alors, investir dans l’école ? Mais pour quoi faire ? Les pauvres c’est pas bankable, glamour, disruptif. En revanche l’échec scolaire, ça eut payé. C’est de la main d’œuvre bon marché pour les chaines de restauration rapide ou de télémarketing, pour conduire ceux qui ont quelque part où aller, pour livrer les repas de ceux dont la vie sociale et professionnelle est déjà trépidante, pour fournir les bataillons de serviteurs des nouveaux rentiers 2.0 de la start-up nation. (Libération ) 

    Cet article de libération donne à réfléchir , il n'y a plus d'emplois ,  les robots à terme  vont finir par remplacer tous les métiers de l'industrie et puis , cette activité est désormais réduite à sa plus simple expression grâce aux délocalisations autorisées par nos différents gouvernements qui n'ont pas compris l'importance de cette activité laissant à des pays périphériques de l'Europe le soin de produire ce que nous consommons pour spécialiser nos emplois dans l'import export porte d'entrée aux trafics et à la spéculation génératrice de grandes richesses. 

    Le libéralisme économique a conduit au libéralisme politique saccageant au passage les partis traditionnels au profit d'un illusoire centre dénué de toute ambition hormis celle de faire faire du fric aux plus riches. 

    L'histoire est écrite , il sera très difficile d'en sortir et donner au moins l'espoir d'un renouveau acceptable pour tous. 

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 1er Novembre à 08:16

    il y a des maçons qui ont le bac+3 et très souvent...

    2
    Jeudi 1er Novembre à 11:33
    loulou le filou

    On arrive à la fin...

    3
    Samedi 3 Novembre à 17:43

    Heureusement que certains journaux produisent des articles qui parlent franc. Hélas, ce ne sera pas suffisant pour que ça change : le libéralisme a un pendant inéluctable, le chômage. Vu que la majorité des états est plus que libérale, on va tout simplement dans le mur.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :