• Suspicion de conflit d'intérêts

    La ministre des transports Elisabeth Borne, ancienne patronne de la RATP, s’est déportée samedi 13 octobre de l’attribution du marché de l’exploitation du CDG Express, la ligne rapide devant relier Paris à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, afin d’« éviter toute suspicion possible de conflit d’intérêts ».

    Voilà une bonne décision qui respecte les règles d'attribution des marchés, cependant ,elles sont mise à mal pour l'A79.

    La ministre fait aussi face à des accusations de conflit d’intérêt dans un autre dossier, celui d’un tronçon de la future autoroute A79 dans l’Allier, en raison de ses anciennes fonctions au sein du groupe de BTP Eiffage, candidat à ce marché. 

    Pour l'instant la ministre n'envisage pas se retirer de ce dossier. Surprenant , non ? Quels sont donc les intérêts cachés qui font que la ministre veut conserver ses pouvoirs même sur ce dossier. 

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 16 Octobre à 16:59
    loulou le filou

    Si elle a un peu à gagner...Pourquoi pas.

    2
    Jeudi 25 Octobre à 16:18

    Bonne question. Sans doute le "deux poids, deux mesures"

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :