• Pouvoir d'achat

     Inflation oblige, le salaire mensuel de base réel (celui qui ne tient compte ni des primes ni des heures supplémentaires) a légèrement baissé en 2018, de l’ordre de – 0,1 % selon l’Insee. Quant au salaire moyen par tête (l’indicateur qui couvre pratiquement l’ensemble des rémunérations), il n’augmente que de 0,4 %.

    l’essentiel des augmentations a touché les carburants et les produits alimentaires. Les données détaillées manquent pour le mois de décembre 2018, mais celles de novembre, diffusées par l’Insee, montrent une flambée du prix du beurre de 9,6 % sur un an et de 13,8 % pour les pommes de terre. Première cause de la mobilisation des « gilets jaunes », les tarifs du gazole ont, eux, progressé de 16,7 %. Ceux de l’essence de 5,8 %…

    Voici l'effet de la politique macronienne , baisse de pouvoir d'achat sans que ce dernier ne s'en rende compte ou qu'il s'y intéresse , plus préoccupé par les  gains des  riches pour espérer le ruissèlement et son impact sur l'emploi . Il a fallu que le petit peuple endosse un gilet jaune et qu'il investisse les ronds points pour que Jupiter se déboulonne dans la crise du pouvoir d'achat juste après une nouvelle augmentation des carburants prétexte à une taxe écologique.

    Nous avons pu mesurer l'incompétence gouvernementale ainsi que celle des députés de la majorité , une véritable bande d'imbéciles qui n'ont rien vu venir. Désormais , les mauvais ne se cachent plus , on les reconnaît facilement , de plus le pilote du char de l'état vacille . 


  • Commentaires

    1
    Lundi 7 Janvier à 07:51

    t'as rien dans le caddy pour 100 balles.. sourire... faut se la faire promo la vie quand t'es pas riche.

    bonne journée Jean , je te la souhaite pas au rabais

    2
    Lundi 7 Janvier à 09:45

    Comme je n'achète pratiquement que du BIO (à Biocoop et au marché)
    je n'ai pas vu ces augmentations alimentaires aussi importantes
    mon pouvoir d'achat continue à baisser malgré tout
    depuis 10 ans que je suis à la retraite, pas d'augmentation de ma pension !
    bonne journée

    Bernard

    3
    Lundi 7 Janvier à 11:35
    la griffe du loup

    faut changer la question que je me pose " qui mettre à la place " ? 

      • Lundi 7 Janvier à 14:22

        Il faut reconnaitre que nous n'avons pas grands choix , si au moins les bulletins blancs comptaient !! 

    4
    Lundi 7 Janvier à 13:15

    Les fonctionnaires , toutes catégories confondues, ont vu le point d'indice gelé, d'où pour eux une baisse du pouvoir d'achat.  Actuellement, il est toujours gelé. Les retraités ont été augmentés de 0,8 juste avant que la CSG soit augmentée de 1,7 point. Le SMIC n'a pas été revalorisé. Si on fait le tour, on ne peut que constater que la vie augmente mais que le pouvoir d'achat, au mieux, stagne, au pire, diminue.

    Les gouvernements se succèdent et augmentent toujours les taxes. Pour un nouveau monde, ça fait un peu ringard d'user systématiquement de la même méthode. C'est tellement simple de "taxer", même l'essentiel : j'estime que la TVA sur les vivres ne devrait pas exister car il est essentiel de se sustenter convenablement. Seuls les produits de luxe devraient être touchés par des taxes plus hautes : on peut se passer de parfum, de maquillage, de vêtements très chers, de caviar, de champagne, de foie gras... L'énumération des produits de luxe est longue, très longue, je ne la poursuis donc pas. Les produits dits de nécessité eux aussi augmentent (baguette de pain à 0,80 il y a encore peu, passée à 1 euro en fin d'année. Ce n'est qu'un exemple).

      • Lundi 7 Janvier à 13:27

        Je t'approuve totalement sur les taxations des produits de luxe .. encore une piste qu'ignorera le Déboulonné .

    5
    Lundi 7 Janvier à 13:22
    loulou le filou

    Comme 1789 !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :