• Pour la galerie

    Depuis son élection, l’engagement d’Emmanuel Macron sur le climat et son slogan « Make our planet great again » ont fait mouche sur la scène diplomatique. Jeudi, il s’est également exprimé devant l’ONU Environnement, réunie en assemblée générale sur le même site. La thématique sera également au cœur de la présidence française du G7 qui se tiendra à Biarritz, centré notamment sur les défis de l’Afrique.

    Avec le départ de son premier ministre de l'écologie , après le désastre de la taxe carbone , après les dépôts de plaintes pour inaction de 4 ONG intervenant contre le réchauffement climatique , le président des riches affichait des penchants écologiques sans jamais entrer de le détail pendant la campagne électorale puis il s'est empressé d'étouffer ce penchant en négligeant l'importance du ministère qu'occupait Mr Hulot. 

    La crise des gilets jaunes a dû le surprendre car elle s'est immédiatement élevée contre la taxation carbone additionnée aux augmentations successives du carburant pour des raisons non avouées, sans doute pour assurer le train de vie de l'état il faut du fric autant frapper la classe moyenné plutôt que chagriner ses soutiens politiques et financiers. 

    Comme il est beau le nouveau monde ! 

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 19 Mars à 07:23

    Pour l'instant, il n'a que les mots pour la planète-mère.. Moi, les gilets jaunes me gavent quand je les entends cautionner la violence à paris, la destruction de tout.... Ils " gueulent, " détruisent avec les casseurs mais n'ont aucune idée pour mettre en place autre chose... avant de tout casser, il leur faudrait réfléchir mais le peuvent-ils ?. Macron a ce problème à gérer avant la planète en ce moment... bonne journée Jean

    2
    Mardi 19 Mars à 09:05
    loulou le filou

    Il va être obligé de devenir écolo !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :