• Des aides significatives

     A défaut d’apaiser les « gilets jaunes », le gouvernement s’efforce de rassurer les entreprises. Déplorant l’« impact sévère » qu’ont eu « les événements récents » pour nombre d’enseignes et de PME, le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, a annoncé, à l’issue d’une réunion lundi 26 novembre à Bercy, l’instauration immédiate de plusieurs mesures de soutien à l’activité. Un micro-plan d’aide que sera chargé de superviser la cellule de continuité économique, réactivée pour l’occasion.

     Enfin, le gouvernement montre ses priorités et ses penchants pour les entreprises commerciales mises en difficulté par le blocage de certains accès par les gilets jaunes. Au lieu d'aider ceux qui souffrent d'un pouvoir d'achat en déliquescence , l'état va aider les entreprises qui ne peuvent vue la situation engranger bénéfices , l'état va essayer de compenser les pertes de chiffres d'affaires de ces entreprises par des aides et des autorisations d'ouverture les dimanches à venir .

     Information intéressante ,elle montre où se trouvent les préférences du gouvernement qui se disait ni de droite ni de gauche , il est finalement ni de gauche ni de gauche.


  • Commentaires

    1
    Mardi 4 Décembre à 08:23

    j'attends leurs mesures, cela m'étonne que Mr Macron lâche du lest.. ne pas avoir pris la parole c'est montrer qu'il n'est pas du même niveau que le peuple en colère, qu'il est au-dessus de " tout çà "... à voir..

    2
    Mardi 4 Décembre à 08:40

    Je ne pense pas qu'il soit au dessus de la mêlée , il est sur la réserve et ne veut pas répondre à la colère parce qu'il n'a aucun argument audible quant aux inégalités , il baigne dans dans son monde et entend le rester. 

    3
    Mardi 4 Décembre à 09:04
    loulou le filou

    Il a les chocottes !

    4
    Mardi 4 Décembre à 13:18

    Le macaron sent de plus en plus le moisi
    mais comment le faire partir ?
    la révolution s'impose 
    ... en 68, la violence avait servi 
    mais quand les veaux seront vraiment des taureaux ?
    cette année, il ne faut pas de trêve des confiseurs ! 

    5
    Mercredi 5 Décembre à 09:24

    Je comprends que les entreprises, et surtout les PME, soient affectées par les gilets jaunes. Mes petites entreprises ne peuvent que glisser la clé sous la porte si on ne les aide pas. Or, l'économie, c'est le poumon de la société. Ce qui me chiffonne le plus dans cette histoire, c'est le silence-radio permanent du jeunot. Il est le premier responsable, et il se contente de se cacher derrière le premier ministre. Pas très courageux.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :