• Nouvelle niche

    « A l’initiative des Républicains, le Sénat vient de voter une augmentation de 125 % de la déduction fiscale des élus, qui revient à les exonérer d’impôt jusqu’à 1 500 euros/mois sur leurs indemnités ! Je m’y opposerai évidemment en seconde lecture à l’Assemblée nationale. »

     Darmanin vient de répondre à l'initiative des sénateurs ripoublicains au moment où les gilets jaunes marchent sur Paris pour manifester contre le raz le bol fiscal imposé par le gouvernement . Le climat politique  est très mal choisi par ces sénateurs qui franchement ne manquent pas d'air . Cependant cette proposition était destinée aux maires des petites communes et j'ose espérer pas pour eux même.

    Darmanin a informé qu'il rejettera cet amendement en seconde lecture à l'assemblée nationale.

     Enfin , peut être , une bonne initiative ou alors était ce une tentative pour attirer des citoyens à s'engager dans la vie de la cité comme maire , dont un grand nombre ne souhaite pas se représenter aux prochaines élections . 

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 29 Novembre à 08:48

    une responsabilité énorme à endosser par les maires dans cette époque où l'on cherche sans limite un responsable à tout problème souvent afin de percevoir des indemnités en dédommagement façon states... je ne voudrais pas être maire..bonne journée

      • Jeudi 29 Novembre à 09:16

        Un aveux , moi non plus !

    2
    Jeudi 29 Novembre à 09:55
    loulou le filou

    Tant mieux, moins de maires, moins d'élus !

    3
    Jeudi 29 Novembre à 10:52

    Un ami a été maire de son bled en plus de son job de prof : il se gavait de café pour tenir le coup et fumait comme un pompier. Il est décédé la quarantaine à peine sonnée, laissant deux mômes encore mineurs. Il ne voulait pas renouveler son mandat : il passait ses week-ends en réunions interminables, devant jongler entre les oppositions des adjoints et les problèmes de sa commune, quand il n'était pas obligé d'intervenir lorsqu'un forcené menaçait la population. Corvéable jour et nuit, mal payé, il s'est vraiment crevé à la tâche. Quant aux émoluments versés pour ce rôle ingrat et très chronophage, c'était plus que maigrichon (un an = prix d'un ordinateur il y a environ 20 ans). Les maires des petites agglomérations sont des gens dévoués : on peut comprendre qu'ils ne veuillent pas se consacrer plus longtemps à ce boulot pour lequel on n'a pas droit à quelque reconnaissance que ce soit. Sans compter qu'on les rend systématiquement responsables de tout        événement perturbateur et que les récriminations sont nombreuses de la part des administrés. Comme s'ils étaient responsables de tout, pour peu que cela se passe mal dans leur bled. Ils sont les premiers magistrats de la ville et en tant que tels, ils doivent être au front dès que ça dérape. Bref, ils coûtent peut-être mais bien peu si on relativise, au détriment de leur vie personnelle, familiale, professionnelle. Et toute la paperasserie administrative leur échoie : ils sont tenus de se plonger dans le droit alors que ce n'est pas leur spécialité. On peut et on doit leur tirer le chapeau.

    4
    Vendredi 30 Novembre à 10:34

    Si les maires avaient un peu plus de jugeote, ils démissionneraient 
    ... on leur impose de plus en plus de responsabilités et de moins en moins de budget 
    alors STOP ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :