• Merci , la planète

     La conférence mondiale sur le climat (COP24) n’est pas encore terminée que tous les yeux se sont tournés vers la suivante : la COP25, qui se tiendra à Santiago, au Chili, du 11 au 22 novembre 2019. L’annonce a été faite, vendredi 14 décembre, par le secrétariat général de la convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques, à Katowice en Pologne. Chaque année depuis 1995, les 196 Etats qui font partie de ce traité international se réunissent pour prendre des décisions visant à respecter les objectifs de lutte contre le dérèglement climatique.

     Ces réunions annuelles des dirigeants de ces 196 états et d'officiels du climat vont sans nul doute effacer tous les efforts que tentent les pays pour contrôler le réchauffement climatique, pensons simplement au nombres d'avions qu'il faut pour réunir les personnalités de 196 états , les bagnoles qu'il faudra faire rouler localement pour transporter les officiels au centre de réunion ainsi que les journées touristiques offertes par les états à leurs dirigeants .

    La terre n'est pas prête de se refroidir avec de telles réunions qui pour l'instant ne sont jamais traduites par des décisions contraignantes.

    Qu'importe , ce petit monde va se réunir dans le luxe , ils vont en profiter et retourneront chez eux avec des idées révolutionnaires et généreuses pour essayer de construire une politique en accord avec des objectifs écologiques compatibles avec une réduction des gaz à effet de serre.

     Cerise sur le gâteau , certains se sont contentés de créer une taxe sur les carburants fossiles et on sait avec quels succès.

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 16 Décembre 2018 à 07:23

    des paroles en l'air, des réunions qui coûtent , des avions qui consomment pour les y mener et la planète continue sa désespérance. bon dimanche

    2
    Dimanche 16 Décembre 2018 à 08:05

    Tu as entièrement raisons
    quel gâchis 

    ... ces réunions d'auto-congratulations ne servent à rien !
    bonne journée
    Bernard

      • Dimanche 16 Décembre 2018 à 09:58

        raison sans s !

    3
    Dimanche 16 Décembre 2018 à 09:05

    Tout cela en devient ridicule. Et hier soir,Juncker s'est encore gamélé à Bruxelles !!

    4
    Dimanche 16 Décembre 2018 à 10:29
    loulou le filou

    Des joueurs de pipeaux !

    5
    Dimanche 16 Décembre 2018 à 12:19

    De sommet en sommet, rien ne change. Alors demandons à ces dirigeants de se causer via la téléphonie ou plutôt la vision-conférence : c'est ce que font les scientifiques et pas seulement pour éviter que le climat ne se dégrade, mais aussi parce que c'est tout aussi efficace et surtout moins onéreux.

    mais bon, pourquoi opter pour un changement de pratiques ? Ça fait si chaud au cœur de se donner l'accolage ou de s'embrasser...

    6
    Dimanche 16 Décembre 2018 à 20:23

    De toute façon, les efforts consentis ne serviront à rien quand des pays aussi importants que l'Amérique s'en affranchiront. C'est foutu. Il ne nous reste plus qu'à essayer de nous protéger des catastrophes qui vont se multiplier. Florentin 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :