• Les temps nous dépassent

    Nous avons connu Monsieur 100 000 Volts, la tension a fortement baissé depuis 40 ans, nous n'avons droit qu'à Monsieur 0,75% , je parle du livret A qui vient de connaître son plus faible taux sous la directive d'un gouvernent dit de gauche qui n ´ hésite pas à sabrer les économies de la classe moyenne et celles des plus faibles sous prétexte que le taux de la BCE est de 0, 05 % , alors que les banques sans rougir exigent des taux de l'ordre de 5%. L' Europe est une source inépuisable de profit pour ces banques qui ne savent pas prendre le moindre risque et sont plus de freins pour notre économie que des tremplins vers la réussite de nos entreprises, ce secteur bancaire met le monde sur la paille et nous fera encore connaître la faillite, faillite tout aussi rude que celle que connaît actuellement la Grèce , à vouloir donner des leçons, le monde financier en oublie les causes du désastre , son attachement à l'austérité en dépit des résultats décevants que cette stratégie vient de nous démontrer au cours de ces 5 dernières années.

    Avec 0,75 % de rendement du livret A , l état ne va pas se ruiner en dépenses de crédits somptuaires , notons tout de même que le pouvoir d'achat de la majorité de la population est en baisse parce que les impôts de toutes natures n'ont cessé d'augmenter.

    Merci la sociale démocratie, la gauche est  morte car nous avons droit à un remake de la droite libérale, repeinte en rose.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 22 Juillet 2015 à 16:09

    C’est une attitude judicieuse que de souvenir des années fastes, “les 30 glorieuses”,et de les comparer a cette années et a celles qui suivront, mais n’omettons surtout pas  de nous souvenir des 30 années qui ont suivies les 30 glorieuses, et oui la fin des 30 glorieuses correspond environs a 1981 et les 30 années qui ont suivies  elles ont coulées comme un long fleuve tranquille,  et pourtant le monde explosais la situation internationale se transformais, le train de la mondialisation prenait son élan,mais ce train nous l’avons loupé  nous l’avons a peine regardé partir, nous nous sentions pas concernés, la vie était rose, ce léger retard a l’allumage qui nous coûte 2000 milliards de dette et en prime, tous les petits et plus grands “tracas” qui nous attendent nous les héritons de ces années de laxisme bien Français, il faut bien que notre situation soit grave pour que nous ayons eut une réaction surprenante du président voila qu’il invoque un besoin de plus  d’Europe alors que dans son camps on lui chante des “Mélanchonnades” !!

    2
    Jeudi 23 Juillet 2015 à 18:44
    jeanclaudethibaultle

    C'est embêtant, vraiment : Foujuste n'a jamais entendu parler  du sens de l'Histoire qui nous démontre que le travail se partage et le temps de travail s'amenuise ! Il faut l'inviter à lire Jean Fourastié, ce serait bénéfique...

    Sinon, la gauche Moustic, il me semble qu'elle a quitté la social-démocratie; elle est à la gauche de cette dernière. Elle va se reconstituer car l'idée n'est pas morte encore moins quand le libéralisme montre ses échecs. Partout.

    Bien cordialement.

    3
    Vendredi 24 Juillet 2015 à 04:26

    Si le travail se partage, mais  les revenus qu’il gêner se partagent également,  oui le travail se partage et les heures on les  rétrécies a volonté , c’est une règle mathématique d’une facilité de compréhension  déconcertante,mais la complexité de  l’économie international vient jouer les troubles fête dans ces théories purement  intellectuelles . Pendant  les trente glorieuses nos entreprises (uniques génératrices d’emplois) assuraient pratiquement le plaine emploie, elles avaient des moyens de répondre aux revendications de chacun, puis elles se sont trouvés confrontés a la concurrence de la mondialisation la conjoncture économique s’est dégradé progressivement le chômage a fait son apparition. comble du bonheur notre pays a choisi avec joie et démocratiquement le partis de gauche,et bien sur le choix était logique mettre en application ces grandes théories , tant exposés, démontrés et implorés par leurs fiers et inconditionnels adeptes, C’est exacte que le sens de l’histoire récente nous rappel que  nous n’ avons pas loupé l’occasion de passer de ces grandes théories idéologiques a la pratique, Nous avons tous les jours la preuve du fiasco de ces grandes idées utopiques, le chômage se développe a grande vitesse , l‘état pour assurer artificiellement la continuité de tous les avantages acquis s’endette un peut plus tous les jours, et notre tissus industriel se réduit dangereusement. C’est embêtant  vraiment que bien des gens restent figés sur leur catéchisme  sans se donner la peine de regarder simplement  le déroulement du monde !!! 

    4
    Vendredi 24 Juillet 2015 à 09:02

    @Foujuste, vos raisonnements sont affligeant de simplicité, le concert économique des nations  n'a rien des bisounours , c'est la guerre que cela vous défrise ou pas, les vaincus de ces guerre resteront toujours les peuples , les nantis s'en sortiront toujours quitte à parier sur la défaite.

    5
    Vendredi 24 Juillet 2015 à 14:15

    La caricature de notre société, qui consiste a placer d’un coté le peuple (les gentils) et de l’autre les nantis ( les méchants) est-elle plus subtile? pour les quelques survivants du marxiste certainement, ce stratagème  a permis de protéger leur chapelle depuis la naissance de cette utopie. Maintenant cette caricature est bien plus ressentie comme une nostalgie du passé,désolé le pragmatisme fait sa place sur ses ruines !! 

    6
    anto
    Vendredi 24 Juillet 2015 à 15:39
    anto

    Le R P S DANS TOUTE SA SPLENDEUR 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :