• Le bon moment

    Les syndicat des policiers ont su maintenir le cap devant le ministre de l'intérieur , les gilets jaunes et leurs 5 manifestations de Paris , ont servi les revendications des forces de Police , le gouvernement n'a pas pris de risques et a évité la réaction des policiers à la stratégie du pourrissement souvent utilisée par le pouvoir afin de réduire les exigences des revendications .

    Selon le syndicat, l’augmentation des salaires sera ensuite graduelle et devrait aboutir au bout d’un an à une hausse en moyenne de 120 euros net par mois pour les gardiens de la paix et pouvant aller jusqu’à 150 euros pour les plus hauts gradés.

    Un traitement politique très particulier si l'on compare les mouvements des gilets jaunes et celle des gilets bleus , ces derniers n'ont pas dû attendre 5 semaines pour obtenir des résultats positifs . Les policiers ont notamment obtenu la promesse de résoudre les problèmes des heures supplémentaires encore non payées au cours de l’année 2019.  

    Le chantier des heures supplémentaires, qui porte sur quelque 275 millions d’euros, reste en revanche ouvert et sera « traité » à partir de janvier, a assuré un syndicaliste.

     Les dirigeants aux manettes ont ils appris ou alors ont ils eut peur , de ce point vue , il y avait urgence .


  • Commentaires

    1
    Samedi 22 Décembre 2018 à 08:55

    le caractère pointu des calculs me dépasse toujours un peu. bonne journée

    2
    Samedi 22 Décembre 2018 à 11:45

    Vu les coups qu'ils donnent mais prennent également, les heures à batailler sur le terrain, leurs revendications méritent d'être prises en compte. Pourquoi prendraient-ils des coups systématiquement ? Parce qu'ils sont des citoyens de seconde zone ? Alors qu'ils assument le sale boulot ? Alors qu'ils sont le rempart entre le peuple et les élus ? Parce que sans eux, ce serait la gabegie totale.

    De toute façon, l'état ne pouvait pas faire autrement : sans leur appui, il est tout nu. Et donc sans défense. Et c'est là que la Révolution serait véritablement En Marche.

    3
    Samedi 22 Décembre 2018 à 16:31
    loulou le filou

    Le gouvernement à eu la trouille !

    4
    Samedi 22 Décembre 2018 à 17:56

    Sans la police, le gouvernement est sans armes. il y avait urgence à régler le problème. La police jouait ici sur le velours, si je puis m'exprimer ainsi. Florentin

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :