• La honte de l'UE

    Vous prenez un zeste de promesses sociales, vous saupoudrez de xénophobie et vous ajoutez quelques bonnes mœurs catholiques, et vous avez le retour des conservateurs au pouvoir

    C'est exactement ce que la Pologne vient de faire en se retrouvant avec une extrême droite au pouvoir, la peur des étrangers et des migrants à donné aux polonais un pouvoir aussi stupide que celui qui œuvre en Hongrie. Ces gens là ne veulent pas sortir de l'EU bien qu'aucun n'apprécie vraiment  Bruxelles , pourtant l'UE est folle de soutenir un tel état qui ne cherche qu'à détruire tout ce qui a été construit depuis plus de 60 ans.

    la Pologne recevra 82,5 milliards d’euros entre 2014 et 2020, soit l’équivalent de son budget annuel. Cette dépendance à l’égard des fonds structurels européens, tout comme le nombre très important de Polonais travaillant en Europe occidentale (pas seulement des plombiers, comme le veut l’image répandue en France), explique pourquoi la Pologne n’a aucune intention de quitter l’Europe.

    L'UE devrait faire le ménage à propos des ces pays réticents devant l'intégration européenne, Angleterre en tête qui représente avec ces pays de l'est un danger pour l ´avenir de la communauté européenne qui , sachons le ne sera possible qu´ avec la création d'un état fédéral , n'en déplaise aux souverainistes de tous poils.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 28 Octobre 2015 à 07:28

    Conte tenu de son histoire, il reste a la Pologne de très grandes cicatrices, les rapports ancestraux  avec son voisin proche la pousse insensiblement vers l’Europe, sa culture politique est pas du tout comparable à la notre, la coalition de centre droit qui est au pouvoir, est c’est exacte, de tendance très catholique, ce qui ne veut pas dire pour autant son obédience a l'extrême droite, loin s’en faut, ce raccourci est le reliquat de la propagande moribonde de la gauche classique des années soixante (tous ce qui n’est pas de gauche est de l’extreme droite ) je ne placerait pas la Pologne dans le même cas que l’Angleterre cette dernière à des liens historiques  très étroits avec les USA l’Europe est néanmoins  un partenaire économique  privilégié,  son choix reste très difficile et le référendum prévu ces prochains mois nous éclairera sur l’attitude que doit prendre  l’UE  face à cette nouvelle donne. Nous attendons tous cette grande  décision de la création d’un état fédérale en Europe, ne désespérons point, cette grande affaire est complexe, alors patience !!

    2
    Mercredi 28 Octobre 2015 à 15:46
    jeanclaudethibaultle

    Cette Europe n'est pas amendable ! Depuis le début, chaque pays rivalise avec les autres : dumping fiscal, dumping social et, à présent, à propos des réfugiés ! Il faut virer tous ces décideurs, il faut commencer en France par une 6e République dans la naissance de laquelle aucun des élus actuels ne puisse intervenir ! Y'a du boulot !!

    3
    Mercredi 28 Octobre 2015 à 17:14

    l’Europe ce sont les Européens qui la construisent elle est le résultat d’une formidable volonté de quelques hommes visionnaires, sa gestation qui ne sera jamais définitive, nécessitera pas mal de temps et bien  des grincements de dents  avant son aboutissement, ce qui a bien du mal a être assimilé et  dérange une certaine catégorie d’individus,  pour de différentes raisons politiques  le plus souvent  opposés sur le fond entre elles, les arguments qu’ils développent prennent des formes de  lapalissades, ils semblent très étonnés de constater certaines répercutions désagréables dans notre vie quotidienne que provoque  ce grand chambardement,  jamais tenter a ce jour, il faut être doter d’une volonté farouche d’aboutir,  pour ne pas succomber a cette facilité qui consiste a critiquer systématiquement les dérèglement ou divers contre coups que produisent tel ou tel dispositions, il faut a contrario être doté d’une très mauvaise foi pour refuser d’admettre qu’a la suite de cette délicate  construction suivrons des réajustements pas toujours bien facile à  comprendre pour les idéologues crispés !!  

    4
    Vendredi 30 Octobre 2015 à 17:19

    Je crois qu'il faut revenir à l'élementaire. Si tu ne te plais pas ici, tu t'en vas. Ceux qui ne veulent pas de l'Europe, ils n'ont qu'à s'en séparer. Mais, pour certains pays, l'appartenance à l'UE est une bénédiction. En terme de bénéfices économiques. Mais, bon, on ne peut avoir le beurre et l'argent du beurre ...

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    anto
    Lundi 2 Novembre 2015 à 15:02
    anto

    Il y a trop de disparité entre les états membres le nivellement se fait forcement par le bas ..

    6
    Mardi 3 Novembre 2015 à 09:21

    Le nivellement par le bas, est une expression assez utilisé par la gauche qui sert d”argument négatifs concernant la construction sociale de l‘Europe , bien sur en Europe le PIB qui conditionne  le niveau de vie des citoyens n’est pas uniformément répartie,  ce n’est pas pour autant une  certitude du nivellement automatique vers le bas,si l’on constate  une légère  stabilisation du PIB dans les pays riche à contrario on peut noter une significative évolution du PIB dans les pays pauvres,  c’est pourquoi il faut persister à faire cette grande construction http://www.diploweb.com/UE-27-Disparites-interregionales.html

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :