• La droite et son extrême se rejoignent

    Pas d’exclusion, pas de sanction, rien du tout. » Antonio López-Istúriz, le secrétaire général du Parti populaire européen (PPE), a été très clair mercredi 17 octobre : Viktor Orban, le premier ministre hongrois ultraconservateur, sera autorisé à rester dans la grande formation des conservateurs européens. Critiqué pour ses atteintes à l’indépendance de la justice, à la liberté des ONG ou des universités, l’homme fort de Budapest, adulé par l’extrême droite de tout le Vieux Continent, va pouvoir faire campagne pour les élections européennes sous l’étiquette du PPE.

    Le vote des électeurs lors des élections européennes sera crucial , la droite française participe au PPE dans lequel Orban n'a pas été exclus contre toute attente , ce type ne sera pas mis au ban de l'Europe ce qui en pourrait en  dire long sur l'avenir incertain de l'UE , la crainte de dissolution des valeurs qui avaient participé à la création de l'union européenne . Si nous laissons les types de l'acabit d'Orban infiltrer nos institutions européennes , l'UE disparaîtra. 

    Voici l'enjeu auquel nous serons tous confrontés , le retour de la vieille Europe en états divisés ou l'enrichissement des valeurs de  l'UE , même s'il fallait se séparer de certains états qui se sont trop éloignés de ses valeurs.

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 22 Octobre à 07:03

    comme pour Hitler.... on laisse.... l'histoire se reproduit sans que l'homme ne tire leçons

    2
    Jeudi 25 Octobre à 11:15

    Est-ce étonnant ? Les extrêmes, surtout de droite, ont besoin de s'allier et de se rallier pour imposer leurs idées rétrogrades. Ils jouent sur du velours puisque les peuples commencent à en avoir marre d'être pris pour des pigeons. Et ceux qui parlent le plus fort savent se montrer convaincants.  On est plutôt mal partis.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :