• Fédérer , pourquoi ?

    Il faut rester fidèle au projet initial mais il faut un nouveau souffle. » A l’approche du remaniement consécutif au départ de l’ancien ministre de l’intérieur Gérard Collomb, le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand (La République en marche, LRM), proche d’Emmanuel Macron, appelle l’exécutif à davantage « protéger et unir » la société.

    Il y a eu beaucoup de malentendus, à nous de nous réconcilier avec les territoires. Sans doute qu’il y a eu des insuffisances. Je suis pour des initiatives fortes »

    Les divers ennuis du gouvernement depuis l'affaire Benalla et les démissions successives de ministres , la chute presidentielle dans les sondages ne gêne pas le pouvoir qui dispose toujours d'une majorité absolue à l'assemblée , l'approche des futures élections qui verront probablement revenir les partis de droite et de gauche des oubliettes ne gêneront en aucune manière la façon de gouverner  de Jupiter. 

    Puis , n' oublions pas qu'il faudra peut être remplacer le président de l'assemblée nationale au cas où celui serait mis en examen suite au travaux des juges d'instructions concernant des prises d'intérêt lors d'une vente immobilière aux mutuelles de Bretagne .

    La logique des marcheurs n'est pas à l'ouverture mais au contraire à la fermeture et à son entre soi , considérant qu'ayant réduit le potentiel des partis traditionnels , les Marcheurs n'ont aucun besoin d'aide d'aucune sorte et n'ont pas à essayer d'élargir leur base électorale , si ce n'est à l'approche dès prochaine présidentielle . La chute de Jupiter dans les sondages n'est qu'une péripétie politique sans importance , cela fait désordre , sans plus. 

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 10 Octobre à 12:52
    loulou le filou

    Ils ont tous les pouvoirs c'est dangereux...

    2
    Mercredi 10 Octobre à 15:46
    Florentin

    C'est vrai que, compte tenu des circonstances, le président n'a pas à s'en faire outre mesure. Mais tant va la cruche à l'eau qu'elle se casse. M. Macron, s'il continue, fatiguera comme a fatigué Hollande,  et sera viré au bout de son premier mandat. Florentin

    3
    françoise
    Jeudi 11 Octobre à 07:11

    il marche toujours le président au bord du quai, tranquille, c'est l'image qu'il poste

    4
    Jeudi 25 Octobre à 10:51

    Il faut sans doute souhaiter des casseroles de plus en plus nombreuses pour que le jeunot comprenne qu'il a tout faux. C'était bien la peine de prétendre à un monde nouveau quand on reprend les méthodes de l'ancien monde. Rien que du vent. mais un vent mauvais.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :