• Fable 2

    La tribu connue dès lors une série de nouveaux domaines d´activités, chacun voulant copier ce que le premier individu avait osé s'octroyer, des règles furent ainsi établies et imposées de façons musclées plus que consenties à l’aide de forces policières qui aidèrent le nouveau pouvoir à se constituer, évidement, ces troupes avaient besoin d'armes et il fut facile de trouver un nouvel entrant dans la confrérie des possédants prêts à fournir arcs et flèches puis matraques, ainsi tous avaient besoins d'employés pour faire face à la demande venant de ceux qui s'établissaient patron par un premier larcin de ressources communes, réalisant des objets de toutes natures,  des bijoux , des bâtons ou des pieux, des bifaces ou des couteaux , ces objets étaient réalisés dans un but commercial. Ces forces de police naissantes furent rapidement agrégées pour devenir l'embryon d'une armée qui pouvait de par sa présence et ses forces aider à étendre les territoires et imposer des règlements aux tribus qui n’ avait pas encore connu cette évolution, la notion de croissance venait d'être inventée , pour la soutenir les premières guerres furent déclenchées. Pendant ce temps , d’autres se tournaient vers l’agriculture et l’élevage, il fallait trouver un moyen de nourrir cette population qui ne cessait de se multiplier .


  • Commentaires

    1
    anto
    Vendredi 24 Avril 2015 à 19:47
    anto

    Certains sont prédestinés pour prendre le dessus et ils ne loupent pas l'occasion 

    2
    foujjuste
    Dimanche 26 Avril 2015 à 11:39

    Attendons alors le fin de cette fable, nous examinerons ta conclusion, conclusion  que   je n’ai pas trop de mal a imaginer entre nous, vu ta façon particulière de décrire certain acteurs, et ton jugement hâtif  qui pointe son nez dans tes propos !!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :