• Effet secondaire

    Comme le disait un ancien président , les emmerdements volent en escadrille , après les gilets jaunes aurons nous dans nos rues  des gilets bleus équipés de matraques et de masques à gaz , je pose la question car dans ce nouveau monde tout est possible , nous avons vu sans la moindre action du président les gilets jaunes manifester pendant 5 semaines.

     Des syndicats policiers ont brandi, lundi 17 décembre, le spectre d’un mouvement social au sein des forces de l’ordre en réclamant notamment « un retour sur investissement » après un mois de mobilisation des « gilets jaunes » et de gestion de la menace terroriste.

    « Les syndicats seront reçus mardi à Beauvau par le ministre » Christophe Castaner, a indiqué le ministère de l’Intérieur. Le secrétaire d’Etat à l’intérieur, Laurent Nuñez, a assuré lundi soir que « la porte est ouverte » pour les syndicats pour une réunion « sur les thématiques qu’ils ont souhaitées

    Le ministre de l'intérieur a semble t' il du courage dans son bureau entouré d'hommes fidèles de recevoir les syndicats des policiers . Le raz le bol général de la population vis à vis du monde politique et des conditions  que justement ces élites lui font subir , ces derniers auraient ils oublié que les policiers font aussi parti du peuple , et eux aussi ressentent ce raz le bol .

    Une tentative du premier ministre pour calmer ces forces policières est d’offrir une prime de 300 euros à chacun des policiers sur le terrain pendant les manifestations des gilets jaunes, je ne suis pas sur que cela soit suffisant.

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 20 Décembre 2018 à 07:17

    ils auraient mieux fait de manifester ensemble, on aurait gagné du temps. je trouve cela assez faux cul de la part des gendarmes de les avoir " bousculés " les jaunes puis de faire comme eux après.. je ne serai pas à l'aise à leur place. bonne journée Jean

    2
    Jeudi 20 Décembre 2018 à 09:57

    dommage qu'ils n'aient pas profité du train en marche

    mais il est toujours temps qu'ils se ravisent

    3
    Jeudi 20 Décembre 2018 à 10:11

    Ils vont peut-être demander aux gilets jaunes de faire leur "service d'ordre" ! ! ! 
    bonne journée
    Bernard

    4
    Jeudi 20 Décembre 2018 à 11:01

    Ils auraient dû, mais ne le pouvaient pas puisqu'ils étaient sur place. Pour ce qui est de leur ras-le-bol, ça se comprend : ils sont mis à toutes les sauces et font bien trop d'heures. Et comme les heures sups ne sont pas payées... Oui, c'est vrai ce sont des citoyens comme les autres, mais ce sont aussi des fonctionnaires soumis à la servitude du ministère de l’intérieur. Le droit de retrait n'existe pas dans leur corporation. Pour ne pas participer, ils doivent être en congés (normaux ou sécu). Comme pour l'ensemble de la population, il n'y a envers eux aucune considération ou reconnaissance de leur boulot. Les hautes sphères comptent sur eux mais ne leur dit surtout pas merci. Qu'est-ce qu'une prime de 300 euros quand on sait qu'on leur doit bien davantage ? Il faut savoir que la majorité des fonctionnaires, tous corps compris, ont des salaires basiques et que toutes les promotions sont bloquées. On n'a de cesse de les critiquer parce qu'ils seraient des privilégiés : il n' a que la sécurité de l'emploi. A part ça, c'est tintin sur toute la ligne. Et dans le cas des poulets, les dirigeants peuvent les user selon leur bon vouloir. La castagne, c'est toujours pour eux. Pour le reste...

    5
    Jeudi 20 Décembre 2018 à 12:04
    loulou le filou

    Ils ne vont pas se gazer eux mêmes !

    6
    Jeudi 20 Décembre 2018 à 20:38

    J'ai entendu ce soir que les policiers de base allaient gagner 120 euros par mois et les plus hauts 15 euros. Ils ne sont pas mécontents de l'affaire. Je les comprends. D'autant que le paiement de leurs heures supplémentaires va être discuté mi-Janvier. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :