• Des avis éclairés

     Les rouages essentiels de la république osent désormais s'exprimer , les préfets estiment devoir donner leur avis quant à gouvernance jupitérienne de notre pays , ce qu'auraient ,  dû depuis longtemps  , faire les opportunistes qui siègent aux assemblées . Mais voilà , cet aréopage de privilégiés veulent rester dans l'anonymat et surtout ne pas faire vague au risque de déplaire au roi en son palais.

     Ce qui se passe est le fruit d’années de fragmentation de la société française, juge l’un d’eux. Pour l’heure, la réponse de l’exécutif est à côté de la plaque. » « Je suis très inquiet car le pouvoir est dans une bulle technocratique, renchérit un autre. Ils sont coupés de la France des braves gens qui n’arrivent pas à boucler leurs fins de mois. Ils n’ont aucun code et aucun capteur. Nous, les préfets, pourrions leur donner des éléments mais ils ne nous demandent rien. Quand ils viennent sur le terrain, c’est parés de leur arrogance parisienne. »

     Ainsi s'expriment une partie des préfets responsables attachés à notre république . Pour l'instant le gouvernement consulte les partis qui ne sont pas à mon avis partie prenante sachant que le mouvement des gilets jaunes ne veut discuter avec eux car ayant failli au même titre que le gouvernement pour n'avoir pas vu ni identifié le malaise social qui vient d'exploser.

     Il semble bien que le peuple ne veut plus supporter la morgue des élus et ne fait plus confiance à aucun homme politique de quelque parti que ce soit , de la majorité ou de l'opposition.

     Macron a profité du dégagisme , il risque de dégager à son tour.

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 5 Décembre à 07:16

    la révolte, la colère partent de la base , il y a longtemps que cela n'était pas arrivé. la politique ne changera rien.je crains que l'extrême droite en profite pour prendre le pouvoir. les demandes du peuple ne remontent plus, je les entendus, hier, les gilets jaunes parler d'assemblées communales. C'est ainsi que cela fonctionne à Cuba.

    2
    Mercredi 5 Décembre à 07:53

    C'est une facon de résoudre les problèmes qui doivent remonter au sommet du pouvoir. Une bonne solution. 

    3
    Mercredi 5 Décembre à 08:03

    Les préfets grognent ? Marrant : ils sont tous issus de l'ENA. Apparemment, cette caste comporte des sous-castes. Sans doute cela est-il très politique... Si tu veux en savoir davantage sur le rôle des préfets, c'est très bien expliqué sur ce site

    https://www.gralon.net/articles/economie-et-finance/politique/article-le-prefet---presentation-et-missions-1587.htm.

    4
    Mercredi 5 Décembre à 09:54
    loulou le filou

    Ça ne va pas être de la tarte !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :