• De qui se moque t'on ?

    Le passeport diplomatique a été délivré le 24 mai 2018, soit plus de trois semaines après la mise à pied décidée par l’Elysée – consécutive aux violences qu’il avait commises le 1er-Mai et pour lesquelles il est notamment mis en examen pour « violences volontaires ». Le document est valide jusqu’au 19 septembre 2022.

     Mis à pied ce Monsieur a reçu un passeport diplomatique , c'est gros , c'est énorme , un joli foutage de gueule  à la population qui exprime son raz le bol des passes droit et magouilles de tout genre.

    Ce document aurait dû le lui être retiré suite à ces événements , mais non , ça continue.

    Interrogé jeudi sur ces nouvelles révélations, Alexandre Benalla n’a pas donné suite aux sollicitations du Monde. Tout comme l’Elysée, qui a laissé le ministère des affaires étrangères expliquer dans un communiqué que les documents lui avaient été officiellement réclamés le 26 juillet, soit après son licenciement.

    Ces passeports diplomatiques non pas été rendus et ont été utilisés en dépit des engagements  pris par l'intéressé sans que personne ne réagisse.

    Les services de l'état marchent vraiment à la voile , que soit au palais ou au ministère des affaires étrangères , les services de police il est vrai étaient très occupés mais ceci n'est pas une excuse au laxisme concernant cette détestable affaire.   

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 29 Décembre 2018 à 07:54

    et moi quand je passe les contrôles oups, on me bouscule,on me déshabille,  on me palpe. et je n'ai rien fait de mal, moi!!!!

    bonne journée...

      • Samedi 29 Décembre 2018 à 15:03

        Bien sûr , il a les amis du roi et les autres.. 

    2
    Samedi 29 Décembre 2018 à 10:28
    loulou le filou

    C'est du veau de ville !

    3
    Samedi 29 Décembre 2018 à 13:34

    De qui se moque-t-on ? Mais du peuple. Tout simplement. Qu'a-t-il besoin d'être au courant de ceci ou cela ? Il n'est pas concerné. S'il y avait une concertation sur ce type de sujet, nul doute que beaucoup exprimeraient leur colère et manifesteraient leur opposition aux passe-droit dont on ne comprend pas comment ce type, répertorié depuis son attitude répréhensible, peut, encore aujourd'hui, circuler sans qu'on y prête attention ? Hélas, si j'ai bien compris, il n'est pas encore mis en examen et donc il bénéficie d'une liberté totale. D'où son déplacement, entre autres vraisemblablement, au Tchad avant la visite officielle du jeunot. Aujourd'hui, on peut soupçonner une connivence entre le palais et ce type : peut-être a-t-il été mandaté pour poser des jalons en vue du déplacement officiel. Toutes les hypothèses sont plausibles.

    L'ère du soupçon est loin d'être terminée.

      • Samedi 29 Décembre 2018 à 14:38

        Cette analyse est très juste , nous sommes dans le plus pur mépris présidentiel., il y a les hommes du parti et les autres , ceux qui ne sont rien.. 

    4
    Samedi 29 Décembre 2018 à 17:24

    Il y a là ces choses dont on n'est ps dedans, comme dirait Coluche. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :