• Ça va continuer

    La fronde pourrait par ailleurs se nourrir de l'annonce surprise de Nicole Belloubet mercredi sur un sujet hautement sensible : la garde des Sceaux a, pour la première fois, fait part de sa volonté d'utiliser son projet de loi pour permettre une réforme par ordonnances de la justice des mineurs afin notamment de les "juger plus vite".

    Avant même cette annonce choc, plus de 80 barreaux sur 164 avaient voté la grève mercredi soir et au moins une centaine devrait rejoindre le mouvement jeudi matin. Les principaux syndicats de magistrats ont apporté leur soutien au mouvement.

    Les réformes vont bon train avec leurs lots d'inepties et de bêtises , procéder par ordonnances devient la stratégie du gouvernement au détriment du débat , le goût de l'autoritarisme pointe sa noirceur , une solution facile qui permet de faire ce que l'on veut sans concertation , mettre les juges et les magistrats devant des faits accomplis comme par exemple rendre la justice par barèmes de peines en supprimant l'humanité de la décision, préparer l'intelligence artificielle au jugement pour réduire le coût de la Justine en  réduisant le nombres des emplois nécessaires. Le danger d'une telle politique sont très important , l'humanité de la justice disparaîtra à terme , un avenir qui nous conduit vers un autoritarisme aveugle. 

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 24 Novembre à 10:51
    loulou le filou

    C'est ça la dictature !

    2
    Samedi 24 Novembre à 11:35

    Le führer est bien entouré ! 

    3
    Samedi 24 Novembre à 18:28

    C'est ce qu'on appelle la justice aux mains du pouvoir. Etrange et surtout absurde cette réforme par ordonnance car, même si la justice est débordée, ce n'est pas une raison pour la départir de ses devoirs avec une préférence pour l'expéditif plutôt que la lenteur judiciaire. Ah ces ordonnances, certes elles sont légales, mais nous ne sommes pas en guerre, sauf à considérer que la guerre est économique.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :