• Brexit , l'impasse

     Alors que la première ministre britannique, Theresa May, affronte la tempête à Londres, des voix se font entendre parmi les brexiters : ils demandent une renégociation de l’accord provisoire conclu avec Bruxelles en début de cette semaine, au terme de dix-sept mois d’intenses négociations. « Je pense que le texte qui nous a été présenté sera rejeté par la Chambre des communes. La première ministre devra donc proposer une autre solution », a dit David Davis, l’ex-ministre du Brexit de Mme May, vendredi 16 novembre.

     La réponse de la chancelière allemande est sans ambiguïté.

     « Nous avons un document sur la table, sur lequel le Royaume-Uni et les Vingt-Sept se sont mis d’accord. C’est la raison pour laquelle, pour moi, en ce moment, il n’y a aucune raison de continuer à négocier quoi que ce soit. »

     Complétée par une remarque une personne de la commission qui a participé aux négociations

     Cet accord, c’est le meilleur auquel on puisse aboutir collectivement en tenant compte des contraintes de chacun », expliquait un officiel européen, jeudi. « Nous avons épuisé nos marges de manœuvre. Si quelqu’un demande des modifications, il devra prendre ses responsabilités »

    Il semble que les parlementaires anglais ont bien vu le mur et semblent ne pas vouloir le rater. De leur côté les britanniques ayant l'habitude de venir sur le continent ont choisi de changer de nationalité

    les Britanniques ont été 2 865 à devenir citoyens allemands en 2016 et… 7 493 en 2017, soit une multiplication par 12 entre 2015 et 2017. Destatis, l’institut de statistiques allemand, y voit un lien avec l’imminence du Brexit, qui a conduit  à un nombre record de naturalisations de Britanniques.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 21 Novembre à 08:03

    Un changement de nationalité ? Quelle drôle d'idée... Ah, j'oubliais, on ne peut être apatride... Marrant cette réaction : ils étaient majoritaires pour quitter l'Europe et voilà que Messieurs les Anglais se tirent (après s'être tiré une balle dans le pied).  sarcastic

    Ils feraient mieux de refaire un référendum : ils sont déjà majoritaires pour le non à la sortie de l'U.E.

    2
    Mercredi 21 Novembre à 09:03

    Ils sont très peu à vouloir quitter le royaume uni.

    3
    Mercredi 21 Novembre à 10:46
    loulou le filou

    Ils ont été bernés par des mensonges.

    4
    Mercredi 21 Novembre à 14:17

    Pas de nouveau référendum
    ... ou alors, qu'ils conduisent à droite ! ! ! 

    5
    Mercredi 21 Novembre à 18:29

    Les Britanniques se mordent les doigts d'avoir voté leur sortie de l'Europe ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :