• Brexit , encore

     Aider la première ministre britannique, tout juste rescapée d’un vote de défiance, à faire ratifier par la Chambre des communes le traité du divorce, qui pour l’instant, fait presque l’unanimité contre lui, à Londres. L’aider à rendre le principe du « filet de sécurité » – ou backstop – plus facile à digérer, cette assurance contre le retour d’une frontière entre les deux Irlandes qui ne passe vraiment pas outre-Manche.

     La sortie de l'UE est devenu un serpent de mer , la première ministre anglaise est revenue à la charge pour essayer de faire fléchir l'UE afin d'obtenir des conditions de sortie de l'union plus favorable. Actuellement , le problème prinipal est la frontière entre l'UE et l'Irlande du Nord qui resté attaché au Royaume uni , avec le désir de ne pas vouloir séparer les deux Irlandes par une frontière physique.

    Il s'agit d'une mission impossible , la frontière permet de séparer deux contrées différentes comme le seront l'UE et le Royaume uni , il n'y a pas de solution à ce problèmes à moins de rétablir une frontière physique et étanche qui respecte les objectifs économiques et sécuritaires de ces contrées , sachant que l'objectif du Brexit était d'interdire la libre circulation des personnes issues de l'UE au Royaume uni.

     Le voyage de la première ministre anglaise est voué à l'échec , il faut s'attendre à un Brexit dur car les anglais ne seront jamais satisfaits des conditions de sortie de l'UE qui lui seront faites.


  • Commentaires

    1
    Samedi 15 Décembre 2018 à 09:37

    on a oublié quand on était tous frères de par le monde.. et si on supprimait politiciens et frontières et si on se délivrait de tous ces jougs ces entraves. et si on recommencer à se débrouiller... ne cherchez pas, c'est le papillon.. sourire et bonne journée

    2
    Samedi 15 Décembre 2018 à 10:30
    loulou le filou

    C'est le merdier !

    3
    Samedi 15 Décembre 2018 à 10:54

    Il est temps qu'elle comprenne que nous roulons à droite
    que les anglais en fassent autant et on y verra plus clair ! ! ! 
    bonne journée
    Bernard

    4
    Samedi 15 Décembre 2018 à 13:43

    Voilà un épisode qui s'éternise : la chambre des communes ne ratifiera jamais le brexit tel qu'il a été imposé par l'Europe. A juste titre : la sortie de l'Angleterre est une ânerie sans nom. Quant à la frontière entre les deux Irlande, ce serait faire renaître de ses cendres une guerre fratricide absurde. En tout cas, soit le brexit est adopté tel quel, soit les anglais resteront dans l'union. Il n'y a pas d'autre alternative possible. Et c'est tant mieux.

    5
    Samedi 15 Décembre 2018 à 15:01

    C'est possible , mais l'UE sans les anglais pourra évoluer , avec eux elle sera immobile. 

     

     

     

    6
    Samedi 15 Décembre 2018 à 23:22

    Je suis sans doute trop simpliste; mais je crois que ces gens-là doivent partir, puisqu'il veulent partir.Sans autre forme de procès. 

    7
    Dimanche 16 Décembre 2018 à 09:06

    Et bien moi, je vous fiche mon Euro qu'ils ne sortiront jamais de l'UE !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :