• Santiago Abascal, le président du parti d’extrême droite espagnol Vox, harangue la foule.

    Pêle-mêle, il s’en prend aux « séparatistes qui veulent casser ce que nous avons de plus précieux : la patrie », aux régions autonomes, qui sont « le cancer du pays », à la « dictature des progressistes » qui durerait « depuis trente ans », à la « petite droite lâche » comme il surnomme le Parti populaire (PP), « qui fait la même politique que les socialistes mais avec plusieurs années de retard ». Mais aussi, aux « féministes radicales » et à « l’idéologie du genre », aux « petits urbains animalistes » et aux « cosmopolites » qui dicteraient leur loi à une Espagne rurale mythifiée, celle des chasseurs, des éleveurs et des toreros. Ou encore aux « islamistes qui veulent imposer la charia » et au « projet des Etats-Unis d’Europe » qui menacerait « notre souveraineté »…

    Franco n'est plus mais il reste les démons de la dictature espagnole essayant de s'installer dans les rangs du pouvoir comme si la démocratie espagnole n'avait pas été suffisante pour éradiquer ce cancer . L'extrême droite ne se cache plus , elle montre son vrai visage. Tous ces partis nationalistes répartis dans toute l'Union polluent les débats politiques vont tenter de bousculer l'Union pour des raisons jusqu'alors jamais énoncées de facons aussi claires et aussi violentes. Ils promettent la régression des idées et des systèmes politiques , l'érosion de la démocratie, le retour de la haine. 

    Une partie des peuples de l'UE sont devenus stupides et cons pour désirer le retour des partis d'extrême droite qui n'ont que pour objectif détruire plus de 70 ans de paix européenne . 


    4 commentaires
  • A voir tous ses avoirs , veut il des vœux .


    3 commentaires
  • Ha que ça fait mal , la douleur est insupportable , nous ne sommes plus le grand pays transparent aux grandes idées généreuses respectueuses des droits de l'homme. Les armes vendues à l'Arabie saoudite  ont été utilisées au Yemmen .

    Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris pour « compromission du secret de la défense nationale » après la transmission au média en ligne Disclose d’une note classée « confidentiel-défense » évoquant l’utilisation d’armes françaises au Yémen, a appris l’Agence France-Presse (AFP), mercredi 24 avril, de sources concordantes.

    L'état ne peut pas laisser passer ça , nier n'est pas suffisant pour être crédible, il faut faire un procès . Il faut être barjot pour croire que cela sera suffisant et que cela rendra à notre pays sa virginale honnêteté . Les responsables de notre brillant gouvernement , la Ministre des armées en tête qui s'était offusquée contenu de cette information classée secrète diffusée dans la presse devrait ou bien reconnaitre les faits ou bien disparaitre de la lumière des médias. Notre état boitille ou est devenu bancal à force de mensonges ou d'omissions , cela fait vraiment désordre, on serait croirait dirigé par des amateurs. 

    Comme ce nouveau monde reproduit les bévues de l'ancien, comme le comportement de ces responsables sont si semblables. 

     


    1 commentaire
  • Après le grand débat qui se voulait une réponse à la crise des gilets jaunes , le grand débat au bout de trois mois et la réflexion d'un président vient d'accoucher que de petits riens qui ne changeront en rien le cap que s'était fixé Jupiter , cela va changer à peine la vie de la population par la baisse de la pression fiscale mais pas encore franchement définie , les retraites seront indexées sur l'inflation à nouveau en 2020 et peut être en 2021 pour tous.  Finalement rien de concret. 

    En matière de démocratie , là , c'est le flop total , le vote blanc ne sera pas comptabilisé pour des questions de légitimité,  je suppose , il est qu'un élu avec si peu de suffrages ne peut se prétendre légitime . Le RIC ne se fera jamais, la démocratie participative restera un gros mot pour la présidence même si le RIP sera modifié , mais toujours placé sous le contrôle de la majorité parlementaire qui devrait manifester contre la baisse du nombre des parlementaires et par l'apport d'une pincée de proportionnelle. 

    Les réformes engagées seront poursuivies car le cap politique ne changera pas , citoyens , il va vous falloir apprendre à marcher , n'oubliez pas que ces temps ci le contre sens est sévèrement sanctionné. Le ministère de l'intérieur s'en charge.

    Comme ce nouveau monde progresse, il vient de découvrir le grand débat et le flop qui s'en suit. 

     


    5 commentaires
  • Après les invectives, un homme poli  tique .


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires